sélection

CAUE / Industries

programme
Industries Éco-Responsables
[Briocherie et Métallerie]
lieu
Zone Industrielle de la Nivardière
Pont-Saint-Martin [44]
maîtrise d’ouvrage
CAUE 44
coût
2 000 000 €
surface HON
2 700 m²
procédure / mission
Concours
calendrier
2011
démarche HQE
Cibles HQE

Projet Publié

L’implantation du projet a été déterminée à partir de la question suivante : comment panser la coupure existante entre la zone d’activité, la commune de Pont Saint-Martin et le paysage environnant ?

L’objectif est de transformer ce no man’s land isolé et inexploité en une zone, attractive et accessible. Pour atteindre cet objectif, la volonté a été de libérer un jardin public en relation directe avec la commune de Pont-Saint-Martin et son quartier pavillonnaire. Il représente l’opportunité d’ouvrir la zone d’activité à un plus large public, de la rendre vivante, la faisant ainsi sortir de son isolement.

L’image architecturale a été déterminée à partir de la constatation suivante : La monotonie des entreprises, leur caractère fermé et le manque d’identité propre. L’objectif est de transformer ces boîtes sans expression en de véritables cadres bâtis intégrés à leur environnement, exprimant au monde extérieur leur activité et leur attractivité. Pour atteindre cet objectif, les bâtiments ont été conçus à partir d’une double enveloppe ; une première enveloppe constructive et une seconde peau composée de lames verticales en bois fixes et amovibles. Les panneaux positionnés devant les espaces de travail et les espaces accessibles au public se soulèvent la journée lorsque les entreprises sont ouvertes.

Positionnée ainsi en vitrine sur l’espace public, l’activité de l’entreprise s’ouvre au regard des passants qui découvrent ainsi les différents modes de fabrication. Les panneaux se plient verticalement selon les besoins du personnel (intimité, ventilation, protection solaire).

Ainsi les bâtiments ne sont jamais figés. En mouvement, la journée, ils reflètent leur caractère dynamique et accueillant. Le soir, les panneaux se referment pour reconstituer un volume pur en bois en symbiose avec l’environnement naturel.